Le sociologue Moussa Khedimellah et l’historien Mouloud Haddad viennent retracer la longue « maturation » de la citoyenneté pour la composante islamique de la nation. En effet, les liens entre les citoyens musulmans français et la nation, souvent résumés à des considérations d’immigration, remontant aux effets de la colonisation, à l’appel d’une main d’œuvre durant les trente glorieuses et aux nouvelles mobilités des pays du Sud et de l’Est, doivent sceller davantage le pacte républicain. Cette réalité a rendu visible et durable la présence musulmane en Europe estimée à vingt millions d’âmes. Cette présence est aussi intrinsèque à la France. Elle constitue un enjeu crucial oscillant entre sécularisation et institutionnalisation. L’émission se proposera de revenir sur cette histoire dense, sur la vie des citoyens musulmans et sur les perspectives qui se dessinent pour le futur.

Découvrez ci-dessous le podcast :